New York nous accueille enfin …

Une matinée forte en rebondissements !

Afin d’optimiser l’efficacité de notre matinée, nous avons pré-commandé notre petit-déjeuner la veille pour l’avoir en chambre à précisément 9h et pouvoir procéder à notre départ le plus tôt possible car nous avons planifié de passer l’après-midi à New York. C’est avec un relatif succès que nous quittons l’hôtel aux environs de onze heures et considérant qu’environ 3h de route nous séparent de New York, nous sommes parfaitement dans nos plans.

Un petit mot sur Blantyre. L’endroit est charmant, décoré avec goût mais tout de même avec cette impression « magazine » qui lui enlève un tout petit peu de chaleur. Néanmoins, les meubles et les ornements sont très bien choisis et les salles publiques proposent un confort très agréable. Un pianiste est sur place à chaque soir et d’après notre écoute éphémère, il est d’une grande maîtrise et ajoute une ambiance des plus charmantes. La nourriture du bistro s’est avérée bien, sans de coup de coeur global toutefois. Bien que nous ayons logés dans une suite qui se voulait probablement être une des plus belles, nos avis étaient quelque peu conflictuels. Disons qu’il manquait quelques éléments cruciaux pour faire de cette suite un endroit chaleureux comme elle prétend sûrement l’être. Au demeurant, nous avons été très bien accueillis avec un tour guidé des lieux et la gentillesse du personnel s’est ressentie depuis notre arrivée jusqu’à notre départ.

C’est en contemplant la très belle facade principale de l’établissement que nous quittons les lieux avec l’impression d’avoir manqué de faire une balade le long du périmètre qui semble à prime abord très charmant. Très vite, après quelques mètres en voiture, nous remarquons un bruit bizarre semblant émaner du moteur ou possiblement du pot d’échappement. Ayant un fort soupçon de l’origine de la forte vibration sonore, nous nous décidons de nous arrêter chez un garagiste pour confirmer nos craintes.

Nous bifurquons donc de notre chemin devant nous amener jusqu’à la mégalopole des États-Unis et arrivons dans un petit village où, par chance, un garage fait office de premier bâtiment sur la route principale, Main Street bien sûr. L’homme de toute évidence affairé à réparer une vieille bécane s’approche de nous, en quête de réponse de cette source de nuisance à sa quiétude. Hésitant, mais très accueillant, il accepte de jeter un coup d’œil à la voiture et après quelques ronronnements du moteur confirme que le pot d’échappement ne fuit pas seulement, il est complètement fracturé en deux. Cette fracture rend complètement inutile et inutilisé le « muffler » ce qui explique l’évolution spontanée de notre Volkswagen en Porsche 911. Honnêtement, il faut dire que le moteur cinq cylindres qui est niché sous le capot produit une mélodie des plus intéressantes…

Nous sommes rassurés de connaître le (nouveau) problème auquel nous faisons face et décidons de laisser les choses telles quelles sont, n’ayant d’ailleurs pas vraiment le choix. C’est par de tonitruantes accélérations que nous reprenons donc la route vers New York City et que nous lui annonçons notre arrivée. La route qui mène à la ville est son parfait contraste: il est question de forêts interminables.

Finalement, on se retrouve à progresser rapidement sur le Hudson Parkway et le trafic relativement faible fait en sorte que cette progression est très fluide. Les grattes-ciels s’élèvent à notre rencontre et nous impressionnent par leur aplomb et fierté. Mais très rapidement, nous prenons une sortie qui nous dirige directement au coeur de la ville et telle une fourmi nous pénétrons au coeur de cette ville géante.

New York, New York !

Nous consacrons ces premières heures new-yorkaises à la balade touristique par excellence: Times Square, Rockefeller, Fifth Avenue et Central Park. La ville se transforme peu à peu pour la période de Noël et les décorations sont déjà bien présentes sur les boutiques et monuments. Heureusement, la soirée s’insinue dans la ville pendant que nous y sommes encore et nous la voyons s’illuminer ce qui décuple son charme déjà formidable !

On doit avouer avoir flanché pour un Chick-fil-A après avoir entendu tant de bonnes critiques sur cette chaîne de fast-food qui année après année surpasse McDonald’s dans les profits générés par restaurant (!!). Nous confirmons que le poulet frit y est très bon et réellement mis en valeur (le sandwich classique consiste en une belle poitrine de poulet frit, deux cornichons et deux tranches de pain). Pas de sauce ni d’autres condiments.

Bref, nous avons marché une douzaine de kilomètres et naturellement nous avons retrouvé notre voiture pour se diriger vers notre lieu de chute pour les prochains jours: Greenwich, Connecticut. Nous y séjournons dans un Relais & Château reconnu principalement pour son chef renommé, Thomas Henkelmann. Et il est bien question que vous relisiez la phrase précédente en mettant un accent majeur sur le mot principalement qui devrait alors prendre une connotation proche de « exclusivement », mais nous n’en dirons pas plus.

Nous décidons de sortir le soir nous promener dans la ville, assez uppée apparemment, de Greenwich et nous mangeons chez un Italien qui s’avère excellent. Rien de spécial à Greenwich autrement, c’est une ville visiblement axée sur les commerces qui se succèdent interminablement sur l’avenue principale.

Nous habiterons encore deux nuits à Greenwich alors que nous dévouerons nos jours à l’exploration de la ville de New York. De belles expériences nous attendent et, directement, vous attendent dans les prochains articles!

N’oubliez pas de laisser un « j’aime » sur notre article, de laisser un commentaire pour nous faire part de vos impressions et surtout de vous abonner pour être au courant des nouvelles parutions.

3 réflexions sur “New York nous accueille enfin …

    1. Et la voiture roule encore (pour l’instant 😂). Oui on le sait mais ici pas grand chose est élevé en plein air de toute façon ! En plus se nourrir pas cher + sain n’est pas quelque chose de facile à faire dans ce pays ..

      J'aime

  1. New York – New York! Quelle ville à découvrir. Encore une fois, félicitations pour la belle nouvelle d’hier (jeudi). Et espérons que la voiture tiendra le coup car vous avez encore pas mal de chemin à faire. Bonne continuation, Capucine et Vincent. On vous lit toujours avec grand intérêt.

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s